Bio

Mayako ITO étudie le piano dès l’âge de 4 ans. Adolescente, elle s’intéresse au chant, intègre l’une des meilleures universités de musique du Japon puis obtient son master de chant à Tôkyô en 2008. Elle acquière rapidement ses premières expériences scéniques dans plus d’une quinzaine de rôles, parmi lesquels Musetta (La Bohème – Puccini) au Pacific Music Festival sous la direction de Fabio Luisi, doublure d’Amenaide (Tancredi – Rossini) sous la direction d’Alberto Zedda, Papagena (La flute enchantée – Mozart), Zerlina (Don Giovanni – Mozart), Rita (Rita, ou le mari battu – Donizetti), Frasquita (Carmen – Bizet). Elle se produit aussi en tant que soprano soliste, par exemple dans A Midsummer Night’s Dream de Mendelssohn. AttiréeMayako Ito depuis toujours par les mélodies françaises, elle quitte le Japon et s’installe en France en septembre 2011.

Mayako obtient ainsi en 2013 son 1er prix de chant au CNR de Cergy-Pontoise dans la classe de Jean-François Rouchon. Sous la direction d’Andrée-Claude Brayer, elle est Yniold (Pelléas et Mélisande – Debussy) puis Alisa (Lucia di Lammermoor – Donizetti). Elle étudie aussi auprès de grands professionnels tels qu’Udo Reinemann, François Le Roux

Mayako est ensuite reçue dans la classe d’Isabelle Germain et de Fabrice Boulanger au CNSMD de Lyon en Master. Elle perfectionne ses techniques vocales, tant pour l’opéra que pour les mélodies, et découvre la musique contemporaine. Elle se produit au Teatro Comunale di Bologna en tant que soprano solo II dans Laborintus II de Luciano Berio ; elle est Hélène dans Hin und Zurück de Paul Hindemith. En juin 2015, le jury lui décerne une mention très bien pour son récital de master et une mention spéciale pour l’interprétation de la musique contemporaine.

Plusieurs fois récompensée, Mayako est, avec la pianiste Ayaka Niwano, Mayako lauréate du 7ème concours international 2014 « chant, lied et mélodie » de Gordes, prix duo du 8ème concours international d’interprétation de la mélodie française de Toulouse, finaliste du 22ème concours international de chant de Mâcon, 3ème prix du concours de chant de Coulaines, prix spécial de Mélodie contemporaine du concours international Georges Enesco à Paris

Depuis 2015, Mayako se produit en tant que soliste lors d’opéras, de récitals et de concerts en France et au Japon : participation aux Chorégies d’Orange à l’été 2016, soliste dans la 9ème symphonie de Beethoven à Tôkyô, interprète des hymnes nationaux français et japonais lors de la cérémonie d’anniversaire de l’Empereur à l’ambassade du Japon en France, Rosina dans « Il Barbiere di Siviglia » de Rossini, concerts à l’Ambassade de Roumanie en France, nombreux festivals : récital « c’est le joli printemps » à Gordes, les airs de soubrette dans l’Opéra, festival Musica Nigella, Voix pour Paix, Festival « Les Mercredis Musicaux » à Saint-Pierre-en-Vaux